Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > Plates-formes
Navigation

Les Plates-Formes technologiques

 

Un des points forts de l’Institut Cochin est d’avoir mis en place ces dernières années une politique volontariste de développement de ses plateaux scientifiques. L’objectif souhaité était de fournir des capacités étendues d’analyse d’échantillons biologiques pour la recherche fondamentale et biomédicale en faisant appel aux technologies les plus récentes.

Notre organisation actuelle comporte de nombreux plateaux pleinement opérationnels, auxquels il faut ajouter deux grandes animaleries récemment construites, dont une animalerie EOPS, pouvant héberger de 30 à 35.000 souris. Chacune de ces plates-formes bénéficie des compétences d’un personnel dédié, hautement qualifié, aidé dans son travail par un responsable scientifique.

Ces plates-formes sont accessibles à l’ensemble des équipes de recherche de l’Institut Cochin, de l’Université Paris Descartes, ainsi qu’aux laboratoires extérieurs institutionnels ou privés.

Photo-Plates-formes-RH.gif

 

La gamme des prestations offertes par ces plates-formes est aujourd’hui très large :

          Microscopie photonique (P. Bourdoncle)
          Microscopie électronique (A.Schmitt)

          Plateau E2D Cochin (P. Chafey)
          PF Université 3P5 (P.Mayeux)

 

Plusieurs évolutions importantes de ces plates-formes sont à noter :

-    mise en place d’un nouveau plateau dédié à l’imagerie du petit animal par ultrasonographie

-    développement de partenariats dans ce domaine (Descartes Images), ainsi qu’en protéomique (3P5) et dans la gestion des animaleries (Anima 5), avec les autres centres de recherche de l’Université Paris Descartes

-    acquisition de nouveaux équipements, en particulier en recombinaison homologue (microinjection assistée par laser), morphohistologie (microdissection laser), imagerie cellulaire (microscopie biphotonique), microscopie électronique (nouveau microscope électronique à transmission), génomique (plate-forme Affymetrix) et protéomique (spectromètre de masse MALDI TOF/TOF de la plateforme universitaire 3P5)

-    deux plates-formes ont obtenu le label national GIS-IBISA en 2008 : imagerie cellulaire en association avec la microscopie électronique et analyse protéomique

L’Institut Cochin a eu un rôle pionnier dans la création de lignées de souris génétiquement modifiées, comme modèles animaux de pathologies humaines dans différents domaines : cancer, maladies génétiques et métaboliques, autoimmunité, notamment. A cet égard, les évolutions récentes des plateaux techniques de l’Institut confortent cette ambition. Ils permettent aujourd’hui de combiner des études de pointe aux niveaux moléculaire et cellulaire et des analyses effectuées au niveau de l’organe ou de l’animal entier, représentant ainsi un levier essentiel à l’avancée des travaux des équipes de recherche de l’Institut et de l’Université dans son ensemble.