Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > L'Institut > Evènements des années précédentes
Navigation

Evènements des années précédentes

Article Un récepteur constitutivement actif de l’angiotensine provoque hypertension et fibrose cardiovasculaire chez la souris
Article Un rôle insoupçonné des cellules dendritiques plasmacytoïdes dans la présentation des virus et vaccins inactivés
Les cellules dendritiques jouent un rôle de médiation essentielle dans la réponse immunitaire contre les cellules infectées par le Virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH), agent du SIDA. Ce sont elles qui informent les lymphocytes T8 de l’infection, initiant ainsi une stratégie complexe de destruction très spécifique des cellules infectées par le virus. Il existe différentes populations de cellules dendritiques. Certaines sont apparemment plus spécialisées dans la présentation croisée de l’antigène. D’autres produisent des agents antiviraux comme l’interféron-alpha. Pourtant, une équipe du Département d’Immunologie de l’Institut Cochin (CNRS, INSERM, Université Paris Descartes), en collaboration avec des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Etablissement Français du Sang-Alsace, et du Groupe Hospitalier Cochin-Saint Vincent de Paul, vient de découvrir un rôle dans la présentation croisée de l’antigène à cette deuxième population, celle des cellules dendritiques plasmacytoïdes. Ces travaux sont disponibles en ligne sur le site de la revue Immunity et ont été soutenus par l’ANRS et Sidaction.
Article L’efficacité de l’injection par voie intradermique d’un candidat vaccin contre le VIH est démontrée
Alors que s’ouvre la Conférence internationale AIDS Vaccine à Seattle (USA), la revue PLoS ONE publie le 22 Août 2007 les résultats de l’essai vaccinal ANRS Vac 16. La publication démontre la très bonne immunogénicité du candidat vaccin de l’ANRS (les lipopeptides). Elle montre également qu’en utilisant la voie intradermique, il est possible d’obtenir une réponse immunitaire dirigée contre le VIH comparable à la voie intramusculaire, la plus largement utilisée dans l’administration des vaccins, et ce avec 5 fois moins de produit. Ces résultats sont intéressants dans la perspective d’une vaccination à large échelle dans les pays en développement. Ils ont été menés par six centres cliniques de vaccination préventive du réseau de l’ANRS (Hôpitaux de Cochin, Tenon, Georges Pompidou à Paris, CHU de Nantes, Hôpital Sainte-Marguerite à Marseille, Hôpital Purpan à Toulouse), par des équipes de l’Université René Descartes, de l’Institut Cochin et de l’Inserm (U 567, SC 10). Ils ont été réalisés avec les volontaires du réseau « Volontaires pour un vaccin » de l’ANRS.
Article IL1-receptor accessory protein-like 1, une protéine impliquée dans les fonctions cognitives, règle l’activité des canaux calciques de type N et la croissance neuritique
Les mutations nulles du gène IL1-receptor accessory protein-like 1 (IL1RAPL1), situé sur le chromosome X, sont associées à un retard mental non syndromique (Carrie et al., Nat. Genet., 1999). L’homologue murin de ce gène (Il1rapl1) est exprimé dans les neurones et cellules gliales du système nerveux central. La protéine ILRAPL1 appartient à une nouvelle sous-famille de la famille des récepteurs IL1-Toll. Bahi et al., (HMG, 2003) ont montré précédemment que IL1RAPL1 via son domaine C-terminal interagit avec Neuronal Calcium Sensor-1 (NCS-1) et inhibe l'exocytose des granules de secrétions. Cependant la fonction de cette interaction reste inconnue. Des travaux récents en collaboration avec les équipes de N. Vitale et B. Poulain de l'INCI à Strasbourg, ont permis de montrer qu’ILRAPL1 via son interaction avec NCS-1 est impliquée dans la régulation de l’activité des canaux calciques de type N (N-VGCC) et la croissance neuritique.
Article Cibles potentielles du facteur de transcription FOXL2
FOXL2 est un facteur de transcription impliqué dans le développement craniofacial et la reproduction. Des mutations de ce gène entraînent d’importantes insuffisances ovariennes aboutissant à des infertilités précoces chez la femme. Afin de mieux comprendre la fonction de ce gène, une équipe de l’Institut Cochin développe des recherches dans le but d’identifier les cibles transcriptionnelles du gène FOXL2. Certains de ces gènes cibles potentiels viennent d’être identifiés par les chercheurs de cette équipe et les résultats ont été récemment publiés dans un article de la revue « Proc Natl Acad Sci, U S A ».
Article Contrôle de la migration des lymphocytes T dans le ganglion
La migration des lymphocytes T joue un rôle clé dans le déclenchement d’une réponse immune. Dans un travail publié récemment dans la revue « J. Exp. Med. », une équipe de l’Institut Cochin présente une nouvelle technique d'étude de la mobilité des lymphocytes T dans des tranches de ganglions. Elle permet de montrer que les déplacements des lymphocytes T sont contrôlés par un signal externe représenté par les chimiokines CCL19 et CCL21. Contrairement à ce qui est observé pour d'autres cellules, la mobilité des cellules T ne semble de la sorte pas résulter d'un programme intrinsèque. En particulier, elle est indépendante de l’activité de la PI3K.
Article L'INSTITUT COCHIN EN LUTTE POUR LA RECHERCHE ET L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
Article Comment l’AMPc contribue à améliorer la détection d'un antigène par les cellules T
Article Comment CCR5 et CD4, les deux composants du récepteur cellulaire du virus du SIDA (VIH), sont amenés à s’associer
Article Octet Stream OB-RGRP, régulateur négatif du récepteur de la leptine chez la souris, pourrait devenir une nouvelle cible pour le traitement de l’obésité
Une équipe de l’Institut Cochin (U.567 de l’Inserm, UMR 8104 du CNRS, Université Paris Descartes) dirigée par Ralf Jockers, en collaboration avec trois laboratoires mixtes du CNRS (UMR 8161, Yves Rouillé; UMR 8090, Philippe Froguel; UMR 7091, Jacques Mallet) présente de nouvelles données indiquant que la protéine OB-RGRP serait une nouvelle cible pour le traitement de l’obésité. L’étude démontre, chez la souris, que la fonction du récepteur de la leptine, une hormone-clé du contrôle du poids corporel et de la prise alimentaire, est réglée de façon négative par OB-RGRP. En effet, l’absence de cette protéine dans les cellules neuronales augmente leur sensibilité à la leptine. Un tel résultat apparaît essentiel car la plupart des personnes obèses sont malheureusement insensibles (résistantes) à cette hormone de la satiété. L’étude publiée en novembre dans les comptes-rendus de l’Académie des sciences des Etats-Unis (Proceedings of the National US Academy of Sciences, PNAS) montre que l’inhibition de la production d’OB-RGRP dans l’hypothalamus de souris nourries avec une alimentation riche en graisse (mimant un peu le régime « Mac Donald » dans notre société) empêche le développement de l’obésité.
Article Docteur Rym DJERBI-BOUILLIE : lauréate prix ARC "Catherine Regnard 2009"
Article ULAW (Sun) audio Cancer du sein : identification d'un nouveau biomarqueur et cible thérapeutique pour les tumeurs du sein les plus agressives
Un groupe de recherche dirigé par le Dr. Clara Nahmias dans le Département "Endocrinologie, Métabolisme, Cancer" de l'Institut Cochin, en collaboration avec plusieurs équipes de l'Institut Curie, vient d'identifier une nouvelle protéine aux effets anti-mitotiques, associée au cytosquelette de microtubules, et dont l'expression est fortement diminuée dans les tumeurs de sein de mauvais pronostic.
Article Découverte d'une nouvelle stratégie de résistance aux antibiotiques
Article chemical/x-pdb Le médicament en première ligne dans le traitement du diabète de type 2 dévoile ses secrets de fonctionnement.
La metformine est le médicament le plus prescrit pour traiter les patients atteints de diabète de type 2 appelé aussi diabète non insulinodépendant. Cette molécule réduit l’hyperglycémie en diminuant la production de glucose par le foie. Dans un article publié le 1er juillet 2010 dans The Journal of Clinical Investigation, une équipe de chercheurs français vient d’identifier le mécanisme non élucidé d’inhibition de la production hépatique de glucose par la metformine.
Article C source code Carole Peyssonnaux, lauréate d'un projet ERC "Starting Grant"
Article Alain Trautmann, lauréat de la médaille d'argent du CNRS
Article D source code Portrait du mois d'avril de la lettre Inserm : Tarik Issad
Article Une nouvelle piste pour un candidat-vaccin contre le virus du sida.
Des chercheurs français associant l'Université Paris Descartes, le CNRS et l'Inserm au sein de l'Institut Cochin, en collaboration avec la société Mymetics et avec le soutien de l’ANRS, ont développé un candidat-vaccin contre la transmission sexuelle du VIH chez des macaques femelles.
Article Le méningocoque détourne la voie de signalisation du récepteur beta2 adrénergique et des beta-arrestines pour franchir l’endothélium cérébral.
C'est un travail conjoint d'équipes de l'Université Paris Descartes de l'INSERM et du CNRS sur les campus de Cochin et de Necker qui a permis de combler la plus grande partie de l'information manquante.
Article Prix 2010 Chancellerie des Universités de Paris
Article Alimentation maternelle : quelles incidences sur l'expression des gènes ?
Article Identification d'un nouveau facteur cellulaire limitant la multiplication du VIH-1.
Découverte obtenue par une équipe de l'Institut de génétique humaine du CNRS, en collaboration avec une équipe de l'Institut Pasteur (Unité virus et immunité/CNRS URA 3015) et de l'Institut Cochin (U1016 Inserm / UMR 8104 du CNRS / Université Paris Descartes).
Article PCNA (Proliferating Cell Nuclear Antigen) : un acteur inattendu mais essentiel dans la survie du neutrophile.
Découverte de l'équipe de Véronique Witko-Sarsat (Institut Cochin, Paris) en collaboration avec plusieurs laboratoires Italiens.
Article Prix Recherche Inserm 2010 : Jamel Chelly, lauréat
Article chemical/x-mdl-rdfile Portrait du mois de la lettre Inserm : Julie Gavard
Article Octet Stream Une avancée majeure dans la compréhension de la méningite du nouveau-né à streptocoque du groupe B
Article D source code Revealing asymmetry of GPCR dimers and associated protein complexes.
Une étude menée par l'équipe française du docteur Ralf Jockers (Institut Cochin, Paris) et un laboratoire pharmaceutique français (Institut de Recherches SERVIER), en collaboration avec plusieurs laboratoires académiques européens (Université de Bâle; Institut de Médecine Expérimentale, Prague; Ecole normale Supérieure, Paris; Inserm U858), présente de nouvelles données sur l'asymétrie des récepteurs couplés aux protéines G (RCPGs) et son rôle. Cette étude, qui a été publiée le 21 septembre 2010 dans EMBO Journal, pourrait avoir des implications importantes pour la conception de nouveaux médicaments et l'intervention thérapeutique ciblée.
Article Clara Nahmias, lauréate du prix Ruban Rose Avenir 2010
Article Octet Stream Du nouveau sur la présentation croisée chez la Souris, l’Homme et le Mouton
Des chercheurs du CNRS, de l’INSERM et de l’INRA, en étroite collaboration, viennent de prouver que les cellules dendritiques humaines BDCA3+ et les cellules dendritiques ovines CD26+ sont équivalentes aux cellules dendritiques murines CD8α+ pour la présentation croisée d’antigènes.
Article Décès de Mariano Levin
Article Où et comment les lymphocytes B, producteurs d’anticorps, entrent-ils en contact avec les antigènes qu’ils reconnaissent ?
Article La Mycolactone paralyse le trafic des lymphocytes T.
Article Troff document Un vaccin VIH muqueux marque un point.
Après des résultats très encourageants observés chez des femelles macaques, une équipe française de l’INSERM, dirigée par le Dr Morgane Bomsel, a testé chez la femme l’innocuité et l’immunogénicité d’un vaccin anti-VIH ciblant la muqueuse vaginale. Cet essai de phase I a été mené chez 24 participantes séronégatives et en bonne santé. Le vaccin administré en intranasal est bien toléré et entraîne une forte réponse immunitaire. C’est une première étape avant de préciser l’efficacité protectrice, la mémoire vaccinale, et de mener des essais chez l’homme.
Article Vers un traitement de l'hépatite E
L’hépatite E est responsable d’une inflammation aiguë ou chronique du foie. Il s’agit d’une maladie émergente parfois mortelle et sans traitement connu. Dans un article à paraître dans la revue Annals of Internal Medicine, Vincent Mallet, Philippe Sogni et Stanislas Pol et leur équipe de l’Institut Cochin (Université Paris Descartes, CNRS, Inserm) et de l’AP-HP rapportent l’efficacité d’un traitement chez deux personnes souffrant d’une infection chronique par le virus de l’hépatite E. Des essais cliniques devraient être réalisés rapidement afin de valider et d’étendre ce traitement.
Article Les cellules vivantes peuvent aussi transmettre l’information antigénique au système immunitaire
Les cellules dendritiques sont chargées de présenter les antigènes au système immunitaire, ce qui a pour effet de déclencher les réponses protectrices qui en sont associées. Alors que le transfert de l’information antigénique semblait optimal avec des cellules mortes, des chercheurs de l’Institut Cochin (Paris), dans un article publié dans Blood First Edition le 22 mars 2010, viennent de démontrer que les cellules vivantes peuvent également assurer cette fonction.
Article Docteur Sandrine BOURDOULOUS : Lauréate "Prix Ruban Rose Avenir" 2009
Article Alain Trautmann, lauréat de la médaille d'argent du CNRS
Article D source code Portrait du mois d'avril de la lettre Inserm : Tarik Issad
Article Le micro-environnement inflammatoire, sous contrôle de la beta-caténine,conditionne le degré d’agressivité des tumeurs hépatiques
Article Srf : régulateur clé de l’hypertrophie du muscle squelettique contrôle le recrutement des cellules souches musculaires.
Article Pourquoi les lymphocytes T ne sont pas toujours capables d’atteindre leurs cibles tumorales ?
Article Le gardien de l'horloge biologique en cause dans le diabète.
Article Deux protéines exprimées par le cytomégalovirus humain bloquent les corécepteurs du VIH, CCR5 et CXCR4
Article Julie Gavard, lauréate de la médaille de bronze du CNRS
Article Décès de Donny Strosberg
Article SAMHD1 est un facteur cellulaire qui limite l'infection par les virus de l'immunodéficience humaine des lignées HIV-1 et HIV-2/SIVsm.

Actions sur le document