Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > Les Départements > Infection, Immunité, Inflammation > Equipe C. Berlioz-Torrent, S. Emiliani
Navigation

Equipe : Interactions hôte-virus

Responsables : Clarisse BERLIOZ-TORRENT – Stéphane EMILIANI 

 

 

Les objectifs

Notre équipe explore les relations qui existent entre le virus de l’immunodéficience de type 1 (VIH-1) et la cellule hôte afin de mieux comprendre les mécanismes moléculaires responsables de la pathogénèse rétrovirale. L’infection par le VIH-1 se traduit par un niveau élevé de réplication virale tout au long de la progression vers le stade SIDA (Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise). La propagation du VIH-1 dans les cellules du système immunitaire met en jeu des événements moléculaires impliquant des interactions dynamiques entre les composants viraux et les protéines cellulaires. Nos travaux portent sur la caractérisation de ces interactions lors des différentes étapes du cycle de réplication du VIH-1. Nous étudions les mécanismes d’import nucléaire et d’intégration du génome viral dans le chromosome de la cellule hôte. Plus récemment, nous avons débuté l’étude des voies cellulaires régulant l’expression des protéines virales. Nous nous intéressons également aux phases tardives du cycle viral, correspondant au trafic des composants structuraux du virus vers le site d’assemblage, le bourgeonnement, la libération et la maturation de la particule virale.


Une fois caractérisés, ces cofacteurs peuvent aussi définir de nouvelles cibles thérapeutiques. En effet, l'arrivée de thérapies anti-virales hautement actives (HAART) pour le traitement des patients infectés par le VIH-1 a permis des progrès considérables, à la fois en termes d’inhibition de la réplication virale que dans l’amélioration de l’état clinique des malades. Cependant elles ne permettent pas d'éradiquer totalement l’infection, et induisent constamment l'apparition de virus résistants. Un des challenges dans la conception de nouveaux anti-viraux réside dans le développement de nouvelles thérapies capables d'inhiber les interactions entre protéines virales et cellulaires. Une partie de nos travaux consiste à développer de nouvelles molécules anti-rétrovirales ciblant les cofacteurs cellulaires préalablement identifiés dans notre équipe.

Quelques une des Questions posées :

Au travers nos différents projets, nous cherchons notamment à :

- Comprendre la dynamique des interactions entre le VIH-1 et ses cofacteurs cellulaires au cours des étapes précoces de la réplication, en étudiant plus particulièrement les étapes d’import nucléaire et d’intégration du génome viral.

- Caractériser le rôle des complexes RISC (RNA-induced silencing complex) dans le contrôle de l’expression virale.

- Clarifier le mécanisme d’action des cofacteurs cellulaires impliqués dans l’assemblage et la libération du VIH au sein des cellules T et macrophages primaires.

- Identifier de nouveaux cofacteurs cellulaires requis pour le trafic intracellulaire des protéines de structure du VIH, l’assemblage et le bourgeonnement de particules virales, l'incorporation de l'enveloppe dans les virions et la libération des nouvelles particules virales.


Les approches technologiques développées

L’atout de notre équipe est de posséder plusieurs axes de recherche distincts mais parfaitement complémentaires, nous permettant de développer efficacement des approches technologiques en virologie, biologie moléculaire, imagerie confocale, ARN interférence, isolement et nucléofection de cellules primaires, criblage en double-hybride chez la levure, purification de complexes multiprotéiques. Au sein de l’Institut Cochin, nous avons accès aux plateformes technologiques requises pour notre projet (BL2, BL3, imagerie, cytométrie, séquençage, analyse du transcriptome, protéomique).

L’équipe

Notre équipe s’articule autour de deux groupes de recherche. Le groupe de Stéphane Emiliani s'intéresse au rôle de la chromatine dans les étapes d'intégration et d'activation transcriptionnelle du VIH-1. Le groupe de Clarisse Berlioz-Torrent s'intéresse aux phases tardives du cycle réplicatif du VIH-1.

 L'objectif commun de notre groupe est de progresser dans la compréhension de mécanismes cellulaires essentiels à la réplication du virus. L'identification des partenaires cellulaires du VIH-1 est une étape essentielle pour le développement de nouvelles thérapies antivirales.

 

Contact équipe

Equipe Interactions Hôte-Virus

Institut Cochin (U1016 Inserm/UMR8104 CNRS/UMR-S8104)

Département  "Infection, Immunité, Inflammation"

27 rue du Faubourg Saint-Jacques

Bâtiment Gustave Roussy, 6ème étage

75014 Paris-France

 

Tel : +33 1 40 51 65 75 ou 66 39

Fax : +33 1 40 51 65 70

 
 

 

 

 

Départements
Equipes du département