Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > Départements > Infection, Immunité, Inflammation > Equipe B. Lucas
Navigation

Equipe : Régulation des fonctions effectrices des lymphocytes T : de la recherche fondamentale au cancer.

Responsable


Nous effectuons un type exploratoire de recherche fondamentale qui vise à la meilleure compréhension de la contribution des interactions entre les lymphocytes T et leur environnement dans le maintien de la tolérance immunitaire et la capacité du système immunitaire à monter des réponses efficaces dans diverses conditions pathologiques. En particulier, nos projets s’intéressent à la régulation des réponses des lymphocytes T aux antigènes du soi au “steady state” et dans le contexte du cancer.

 

Thèmes de recherche

 

En l'absence d'antigène étranger, les lymphocytes T naïfs périphériques recirculent en permanence entre les différents organes lymphoïdes secondaires, où ils interagissent fréquemment avec les antigènes du “soi”. Nous et d'autres avons montré que ces interactions sont nécessaires à la survie à long terme des cellules T naïves. De plus, ces interactions TCR/CMH et la signalisation associée augmentent quantitativement la réactivité des cellules T à des antigènes étrangers et influence leur fonction et/ou leur différenciation en cellules effectrices en réponse à la stimulation. Notre projet est basé sur nos données récentes montrant que les cellules CD4 T αβ naïves et régulatrices ainsi que les cellules T γδ peuvent être subdivisées à la périphérie en sous-populations selon leur expression de Ly-6C. De manière intéressante, dans le cas des cellules T CD4, l’expression de Ly-6C est inversement corrèlée à leur capacité d’interagir avec  le soi, définissant Ly-6C comme un nouveau capteur de l’auto-réactivité des cellules T.

En parallèle, nous étudions la régulation de l’auto-réactivité des cellules T dans le contexte du cancer. En effet, les cellules T spécifiques de mélanome reconnaissent entre autres les antigènes de différenciation des mélanocytes normaux et le vitiligo associé au mélanome est le meilleur exemple d'un lien entre l'immunité anti-tumorale et l'auto-immunité. Notre objectif est de mieux caractériser les fonctions des cellules T dans un modèle murin spontané de mélanome métastatique associé à un vitiligo dans 40% des cas (souris RET). Chez les souris RET, les cellules myéloïdes infiltrent massivement les tumeurs primaires et métastatiques et inhibent les cellules T via divers mécanismes. Nous concentrons notre intérêt sur la synthétase nitrique inductible (NOS2) et l’IL-4 induced gène 1 (IL4I1), deux gènes essentiellement exprimés par les cellules myéloïdes, qui peuvent affecter les propriétés effectrices des cellules T.

Les principaux thèmes développés dans notre équipe sont les suivants :

- Influence des interactions avec le Soi sur le devenir des cellules T CD4 naïves en phase effectrice (C. Auffray)

- Physiologie des cellules T CD4 régulatrices Foxp3+ (B. Lucas)

- Physiologie des lymphocytes T γδ (B. Martin)

- Etude de la régulation de l’auto-réactivité lors des étapes précoces de développement du mélanome (A. Blondel)

 

Principales publications (2011-2014)

 

  • Delpoux, A, Yakonowsky, P, Durand, A, Charvet, C, Valente, M, Pommier, A, Bonilla, N, Martin, B, Auffray, C*, Lucas, B*. 2014. TCR Signaling Events Are Required for Maintaining CD4 Regulatory T Cell Numbers and Suppressive Capacities in the Periphery J Immunol. 193:5914-23.
  • Martin B*, Auffray C*, Delpoux A, Pommier A, Charvet C, Yakonowsky P, de Boysson H, Audemard A, Malissen B, Lucas B. 2013. Differentiation into induced regulatory T cells: all naïve CD4 T cells are not created equal. Nat Commun. 4:2209.
  • Pommier A, Delpoux A, Audemard A, Martin B, Douguet L, Lengagne R, Kato M, Avril MF, Auffray C, Lucas B*, Prévost-Blondel A*. 2013.Ly6Chigh monocytes are potent anti-tumor effectors controlled by regulatory CD4 T cells. PNAS. 110:13085-90.
  • Le Campion A, A Pommier, A Delpoux, L Stouvenel, C Auffray, B Martin* and B Lucas*. 2012. IL-2 and IL-7 determine the homeostatic balance between the regulatory and conventional CD4+ T-cell compartments during peripheral T-cell reconstitution. J Immunol. 189:3339-46.
  • Delpoux, A, M Poitrasson-Rivière, A Le Campion, A Pommier, P Yakonowsky, S Jacques, F Letourneur, C Randriamampita, B Lucas*, and C Auffray*. 2012. Foxp3-independent loss of regulatory CD4+ T-cell suppressive capacities induced by self-deprivation. Eur J Immunol 42:1237-49.
  • Lengagne, R, A Pommier, J Caron, L Douguet, M Garcette, M Kato, MF Avril, JP Abastado, N Bercovici, B Lucas, and A Prevost-Blondel. 2011. T cells contribute to tumor progression by favoring pro-tumoral properties of intra-tumoral myeloid cells in a mouse model for spontaneous melanoma. PLoS One 6:e20235.

* contributions égales


Actualités de l'équipe


  • L'équipe a reçu le label “Equipe FRM” (10/2014-10/2017).
  • Bruno Lucas est directeur scientifique adjoint de l'Institut des sciences biologiques du CNRS depuis 2012.
  • Armelle Prévost-Blondel est membre du SIRIC (un réseau de recherche sur le cancer) qui réunit scientifiques et cliniciens de l’hôpital Cochin et de l’HEGP hôpitaux.
  • Armelle Prévost-Blondel fait partie de la section 27 (Interactions hôte-pathogène-Immunologie-Inflammation) du Comité National du CNRS depuis 2012.
  • Cédric Auffray a été récompensé par l'Académie française des sciences en 2008.
  • Nos programmes sont élaborés en étroite collaboration avec les services de médecine interne (Boris Bienvenu, Hôpital de Caen) et de dermatologie (Marie-Françoise Avril, Hôpital Cochin) pour favoriser un transfert efficace de la recherche fondamentale à la clinique, en particulier dans le cas des maladies auto-immunes et du mélanome chez l'homme.

 

 

 

 

Départements
Equipes du département