Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > Départements > Infection, Immunité, Inflammation > Equipe C. Lavazec
Navigation

Equipe : Biologie de la tansmission de Plasmodium

Responsable

 

L’éradication du paludisme nécessite le développement de nouvelles stratégies de blocage de la transmission du parasite qui en est responsable, Plasmodium. Les formes parasitaires responsables de la transmission entre l’homme et le moustique se développent dans des globules rouges qui sont séquestrés dans la moelle osseuse avant d’être libérés dans la circulation sanguine. Notre équipe explore les mécanismes cellulaires permettant la séquestration et la circulation des globules rouges parasités afin de trouver de nouveaux médicaments permettant d’éliminer les parasites de la circulation sanguine.


Contact : catherine.lavazec@inserm.fr - Tel : +33 1 40 51 64 37

 

Thèmes de recherche


Le paludisme est un problème majeur de santé publique qui cause encore près d’un million de morts par an. L’éradication de cette maladie nécessite le développement de nouvelles stratégies de blocage de la transmission du parasite qui en est responsable, Plasmodium. Une des stratégies privilégiées aujourd’hui par la communauté scientifique internationale consiste à cibler les stades parasitaires sexués (appelés gamétocytes) qui sont transmis de l’Homme infecté au moustique. Les gamétocytes se développent chez l’Homme dans des globules rouges qui sont séquestrés dans la moelle osseuse pendant une dizaine de jours, avant d’être libérés à maturité dans la circulation sanguine où ils pourront être ingérés par un moustique à l’occasion d’une piqûre. La transmission du parasite au moustique est donc strictement dépendante de l’émergence de ces gamétocytes matures dans la circulation où ils sont disponibles pour les moustiques. Le blocage de ce relargage dans la circulation pourrait donc constituer une nouvelle stratégie pour bloquer leur transmission, mais les mécanismes de séquestration dans la moelle osseuse et de relargage dans la circulation sanguine sont encore inconnus. Le but de nos recherches est de comprendre les mécanismes permettant la séquestration et la circulation des gamétocytes et d’établir que ces mécanismes peuvent constituer une nouvelle cible pour bloquer la transmission du parasite.




Grâce à une nouvelle nanotechnologie à base de microbilles (Lavazec et al, Methods Mol Biol 2013), notre équipe a montré que les gamétocytes matures sont plus déformables que les gamétocytes immatures (Tiburcio et al, Blood 2012). Ce résultat a permis de proposer l’hypothèse innovante que les gamétocytes immatures pourraient séquestrer  dans la moelle osseuse par rétention mécanique grâce à leur rigidité, et que l’augmentation de déformabilité à maturité provoquerait leur relargage dans la circulation sanguine. Les objectifs de notre équipe sont  d’analyser le rôle des protéines parasitaires dans la rigidité des érythrocytes infectés par des gamétocytes immatures, de déterminer les mécanismes permettant le changement de déformabilité des gamétocytes matures, d’évaluer in vivo le rôle de la déformabilité cellulaire dans la séquestration des gamétocytes, et enfin d’établir la preuve de concept que la déformabilité des gamétocytes est une cible thérapeutique.



Principales publications


  • Lavazec C, Deplaine G, Safeukui I, Perrot S, Milon G, Mercereau-Puijalon O, David P, Buffet P. Microsphiltration: a microsphere matrix to explore erythrocyte deformability. Methods Mol Biol. 2013, vol. 923:291-7
  • Tibúrcio M, Niang M, Deplaine G, Perrot S, Bischoff E,  Ndour A, Silvestrini F, Khattab A, Milon G, David P, Hardeman M, Vernick K, Sauerwein R, Preiser P, Puijalon O, Buffet P, Alano P, Lavazec C.     A switch in infected erythrocyte deformability at the maturation and blood circulation of P. falciparum transmission stages.  Blood. 2012 Jun 14;119(24):e172-80.
  • Sanyal S, Egée S, Bouyer G, Bischoff E, Perrot S, Safeukui I, Buffet P, Deitsch KW, Puijalon O, David P, TempletonTJ,  Lavazec C.  Plasmodium falciparum STEVOR proteins impact erythrocyte mechanical properties. Blood. 2012 Jan 12;119(2):e1-8.


L’équipe


En 2014, cette équipe est composée d’un chercheur post-doctorant (ATIP-AVENIR), Bernina Naissant, deux ingénieurs (INSERM et Pasteur), Florian Dupuy et Audrey Lorthiois, et un technicien stagiaire (INSERM), Yoann Duffier.



Actualités de l'équipe

 

  • Création de l’équipe ATIP-AVENIR en janvier 2014


Soutiens financiers


Ces programmes sont soutenus par la Fondation de France et la Fondation Bill et Melinda Gates


              

             

 












Départements