Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > Départements > Infection, Immunité, Inflammation > Equipe R. Cheynier
Navigation

Équipe : Cytokines et infections virales

Responsable :

 

(CV

Les cytokines sont des protéines essentielles au fonctionnement du système immunitaire. Comme les hormones, ces protéines agissent à distance de leur site de production. Sécrétée par les lymphocytes T et B et les macrophages mais aussi par des cellules n’appartenant pas au système immunitaire, elles ont pour
fonction de maintenir l’équilibre homéostatique du système immunitaire et de moduler les réponses immunitaires.

Notre équipe explore les réponses cytokiniques induites par les infections virales et le rôle de ces cytokines dans l’établissement des réponses immunitaires anti-virales de l’hôte. Nous travaillons principalement sur l’infection par les virus de l’immunodéficience (HIV-1, HIV-2, SIV) mais aussi sur des pathologies induites par les papillomavirus humains oncogènes (HPV16, HPV18) et non oncogènes (HPV6, HPV11).

Le projet du laboratoire est organisé autour de quatre grands axes de recherche:

  • Analyse de la réponse cytokinique au cours de la phase aiguë de l’infection SIV chez le macaque

Dans le modèle macaque infecté par le SIVmac251, nous étudions la production de diverses cytokines et chimiokines, localement aux sites de réplication virale. Nous étudions en particulier les sous-types d’interféron alpha produits, leur rôle comme molécules antivirales et les conséquences physiopathologique de leur production. D’un autre côté, la quantification des cytokines et chimiokines impliquées dans les migrations cellulaires permet de mieux appréhender les mécanismes responsables de la déplétion lymphocytaire T observée au cours des premières semaines d’infection.

  • Utilisation thérapeutique de l’IL7 comme stimulant de la reconstitution immunitaire des sujets immunodéprimés et dans le but de stimuler spécifiquement l’immunité muqueuse antivirale

En collaboration avec la société Cythéris S.A., nous étudions les conséquences physiopathologiques de la thérapie par l’IL7 recombinante. Chez l’homme, nous participons aux essais thérapeutiques en cours par l’analyse des effets de cette immunothérapie sur la diversité du répertoire lymphocytaire T des patients ainsi que sur le développement des réponses immunitaires T spécifiques du virus. Dans le modèle macaque rhésus, nous estimons les migrations cellulaires induites par l’injection systémique ou locale d’IL7 et leur impact sur le développement des réponses immunitaires muqueuses.

  • Analyse de l’expression et des fonctions des formes solubles de la chaîne alpha du récepteur à l’IL7

La chaîne alpha du récepteur à l’IL7 (CD127) est une protéine membranaire qui, associée à la chaîne yc, transduit le signal induit par l’IL7. Cependant, cette protéine existe également sous différentes formes solubles issues d’épissage différentiels de l’ARNm codant pour CD127. L’association de polymorphismes génétiques affectant ces épissages avec le développement de diverses maladies autoimmunes suggère que ces protéines solubles jouent un rôle dans la régulation des fonctions de l’IL7. Dans le modèle primate, nous étudions les stimuli impliqués dans la régulation de l’épissage alternatif de CD127 ainsi que l’impact de la production des formes solubles sur le déclenchement des réponses immunitaires et la régulation du compartiment lymphocytaire T.

  • Analyse de la réponse immunitaire locale et systémique dans les lésions vulvaires et anales induites par les HPV oncogènes et non oncogènes

Les HPV-6, -11, -16 et -18 sont les papillomavirus les plus souvent retrouvés dans les lésions condylomateuses et néoplasiques génitales, notamment vulvaires et anales. Après avoir montré que la régression des lésions vulvaires s’accompagnait de l’augmentation de la réponse immunitaire cellulaire anti HPV-16 chez les patientes, nous étudions maintenant l’immunité anti-HPV spécifique des lésions anales. Nous analyserons le développement local des réponses immunes ainsi que le profil cytokinique des lésions dans le but de mieux comprendre le rôle de la réponse immune dans ce type de lésions.

Départements
Equipes du département