Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vous êtes ici : Accueil > Départements > Infection, Immunité, Inflammation > Equipe M. Bomsel
Navigation

Equipe : Entrée muqueuse du VIH et immunité muqueuse

Responsable :


 Schéma F page accueil

 

 

 

Contexte

Le système immunitaire mucosal pourrait interférer avec la transmission sexuelle du VIH à différentes étapes de l'infection par les muqueuses, soit dans la lumière rectale ou vaginale, soit au cours du passage trans-épithélial par transcytose ou soit dans le stroma. Ainsi, les IgA sécrétoires (IgA-S) dirigées contre l'enveloppe du VIH sont capables de bloquer l'entrée virale dans des barrières épithéliales. Toutefois il a été rapporté que des IgA, monomériques et sériques, peuvent augmenter l'infection de cellules mononucléées par le VIH. Enfin, la détection d'IgA-S anti gp41 dans les sécrétions de partenaires séronégatifs malgré des rapport sexuels non protégés avec des individus HIV+ (HESN) suggère que les IgA-S de HESN seraient protecteurs. Ces IgA spécifique du virus avec une activité bloquante pourraient être parmi les composant actif d'une potection locale sous forme de microbicide.

 

Résultats acquis

Au cours de la transmission muqueuse du VIH, les cellules épithéliales des muqueuses sont une cible majeure du virus. Nous avons montré que cette transmission peut avoir lieu rapidement par utilisation opportuniste des caractéristiques polarisées de la cellule épithéliale: la voie de transport transcellulaire: la transcytose. Le contact cellule lymphoïde infectée/cellule épithéliale forme une synapse virologique, nécessaire à l'initiation de la transcytose et le virus libre ne transcytose pas. Des S-IgA anti enveloppe appliqués au pôle apical bloquent la transcytose plus efficacement que des IgG. Des IgA dimériques anti enveloppe neutralisent la transcytose en formant un complexe immun dans un complexe Ig polymériques-VIH sera ensuite rejeté de la cellule vers les sécrétions sous forme IgA-S-VIH. Nous avons défini un motif conservé de la sous unité gp41 de l'enveloppe virale (P1) qui est majoritairement reconnu par les S-IgA de sujets VIH+ et les HESN et qui assure la neutralisation de la transcytose. Cette région lie spécifiquement la cellule épithéliale et les cellules dendritiques au niveau du galactosyl céramide concentré dans des microdomaines fonctionnels. Pour caracteriser des IgA neutralisant l'entree muqueuse du VIH et les produire facilement, nous avons construit une banque combinatoire d'IgA muqueuse provenant de sujet hautement exposés au VIH mais séronégatifs.Différents criblages sur P1 et gp41 a permis de caracteriser plusieurs clones d'IgA neutralisant l'infection et la transcytose.

 

Objectifs

1 -  Décrire au niveau cellulaire et moléculaire de l'interaction VIH avec ses premières cellules cibles muqueuses afin de caractériser les déterminants à cibler par un vaccin.

2
- Analyser les anticorps muqueux générés par des essais vaccinaux muqueux contenant ces déterminants (Collaboration avec T. Mor/ C. Arntzen, USA; S.Fleury, Mymetics, USA ).

3 - Exploiter la banque combinatoire d'IgA muqueuse provenant de sujet hautement exposés au VIH mais séronégatifs générée au laboratoire (Collaboration avec le réseau européen sur les microbicides EMPRO).

4 - La mise au point de modèles expérimentaux in vitro au plus proche de la situation in vivo chez l'homme pour tester ces anticorps (Collaboration avec C. Dezutter-Dambuyant, U346, Lyon).

 

Stratégie

2 - Nous tentons, en collaboration avec Colette Dezutter-Dambuyant (U346, Lyon) de mettre au point des modèles de barrière épithéliale primaire (buccale, prépuce) contenant également des cellules du système immunitaire qui garde sa fonction de barrière plusieurs semaines pour être plus proche de la situation in situ. Ces modèles permettront aussi d'étudier le rôle des cellules dendritiques dans ces types de muqueuse.

 3 - D'étudier l'imunogénicité de P1, la région conservée de gp41 qui entourent épitope ELDKWA reconnu par les anticorps neutralisants et qui permet la liaison du VIH aux cellules des muqueuses. Les immunisations muqueuses seront faites dans différenys modèles et nous analyserons les activités neutralisantes des anticorps dans nos différents modèles muqueux (Collaboration avec T. Mor/ C. Arntzen: P1 couplé à la CTB, modèle souris; Collaboration avec Fleury, Mymetics: P1 couplé aux virosomes , modèles lapin et singe rhésus).

 4 - De caractériser des anticorps bloquant l'entrée du VIH dans nos différents modèles muqueux par criblage d'une banque recombinante d'IgA que nous avons construite à partir de cellules B muqueuses prélevées chez des sujets HESN dont les sécrétions contiennent des S-IgA spécifiques de gp41 neutralisantes. 8 clones neutralisant ont déjà été caractérisés. Des IgG, IgA, ou IgM seront construite à partir d'un même fragment variable pour comparer leur activité.

 

Perspectives

Caractériser des épitopes neutralisant conservés et des IgA neutralisantes pouvant servir à l'établissement d'une stratégie vaccinale des muqueuses contre le VIH ou la formulation de microbicides. Ces etudes s'inscrivent dans la reflexion du groupe de travail sur l'entrée muqueuse du VIH et surtout l'immunité muqueuse que nous avons initié.

 

 

 

 

 

Départements
Equipes du département